Bien choisir sa porte d’entrée

Bien choisir sa porte d’entrée

Bien choisir sa porteDans cet article, nous allons vous présentez les différents types de matériaux les plus utilisés dans la création des portes. Quels sont leurs avantages et inconvénients ? Leurs coûts moyens ? Vous saurez tous ce qu’il y a à savoir sur le blindage porte Grenoble. Votre serrurier metallier Grenoble vous renseigne.

En bois, pas si naturel

Le bois reste un matériau de choix pour une porte d’entrée. D’ailleurs certains de ses concurrents continuent de l’imiter avec plus ou moins de bonheur. Le chêne, le mélèze ou le pin sont les essences européennes les plus utilisées. Elles bénéficient d’un traitement IFH en usine (insecticide, fongicide, hydrofuge). Les bois exotiques –tauari, moabi, movingui ou encore kotibé, etc. –, sont naturellement durables et garantissent une durée de vie maximum. Les portes en bois sont livrées avec une pré-finition lasurée ou laquée garantie quelques mois. Il faudra les recouvrir d’une peinture ou d’une lasure pour qu’elles conservent leurs qualités.

De plus, il peut être peint en harmonie avec la couleur de votre intérieur pour suivre vos évolutions, ou encore être réparé, poncé, raboté, en cas de dégradation accidentelle.

En PVC, faciles d’entretien

Les qualités du PVC sont connues : peu sensible au gel, à la pollution et à la salinité de l’air, et d’un entretien facile. Il propose une gamme de coloris plus étendue, ainsi que divers aspects bois, parfois assez réussis. Les portes en PVC ne rencontrent pas le succès des fenêtres. Les principales propositions décoratives (moulures, cintrages, vitrages, etc.) rapportées ou réalisées par thermoformage ne sont en effet pas toujours convaincantes…

Par ailleurs, la porte intègre des profilés métalliques qui la rigidifient pour répondre aux sollicitations qu’elle subit et également pour résister aux tentatives d’effraction.

En aluminium et acier, le style !

Rigides et stables, l’acier et l’aluminium permettent de créer des portes d’entrée de grandes dimensions et d’imaginer des formes plus variées. Les mauvaises performances thermiques de ces métaux sont nettement améliorées en intégrant de la mousse de polyuréthane ou du polystyrène extrudé entre les panneaux, composés de tôles de 1,3 à 2,5 mm d’épaisseur.

– Les qualités de l’aluminium sont bien connues. Ce métal résiste aux UV, aux intempéries et à la rouille et son entretien est facile. De plus, les fabricants proposent une vaste gamme de coloris et d’aspects (sablé, granité, etc.) dans un éventail de styles variés. Un seul inconvénient : son prix reste plus élevé.

– En acier, les portes sont aussi économiques que celles en PVC et d’un très bon rapport qualité-prix. Et en matière de design, elles n’ont rien à envier à l’aluminium. Comme elles font face aux tentatives d’effraction, leur serrure ne comporte que 3 ou 4 points de fermeture en version standard. Pour résister aux intempéries, elles reçoivent un traitement anticorrosion en usine, puis sont pré-peintes ou parfois recouvertes de plusieurs couches de peinture polymérisées ou «cuites» au four.

Les «composites» et mixtes, marginales

En fibres de verre ou mixtes (bois-aluminium), ces modèles de port, bien que très performants et possédant de nombreuses qualités, ne rencontrent pas le succès escompté pour différentes raisons.

Les portes dites «composites», fabriquées à base de résines de synthèse et renforcées par des fibres de verre en fil continu, résistent aux UV, aux intempéries et aux chocs, et n’exigent qu’un entretien réduit.

Les portes mixtes possèdent un dormant et un ouvrant en bois recouvert d’un capotage en aluminium.

N’hésitez pas à contactez votre artisan serrurier de Grenoble si d’aventure vous aviez besoin d’informations complémentaires.